Entre vous et moi...

Franck Gouet, né à Tours – France, passionné par le dessin et la publicité, j’ai intégré en 1985 une des deux premières écoles d’arts graphiques et audiovisuels, l’école Brassart de Tours, L'école porte le nom de son fondateur, René Brassart et dispense un enseignement supérieur dans le domaine de la communication visuelle.

Ecole Brassart

Cette école a été un phare, mais celui qui a déclenché en moi cette passion, c’est mon oncle. Mon oncle passionné d’art et issu de l’école des beaux arts, avait monté sa propre galerie pour y exposer les tableaux d’autres peintres.

Dés l’âge de huit ans, je prenais le chemin de sa galerie où j’y passais tout mon temps après l’école. Chaque tableau me parlait, j’étais sensible aux couleurs des tableaux, à leur mélange mais aussi sensible sur la matière utilisée que cela soit peinture à l’huile, aquarelle, lithographie.

Je rêvassais devant ces tableaux que cela soit nature morte ou esquisse. Je me laissais imprégner par cette ambiance et je cherchais à aller au-delà de ce que je voyais. Mes yeux scrutaient l’aspect technique de chaque tableau, et je m’imaginais être la main de cet artiste qui avait su aller dans son intimité pour exprimer sa joie, sa douleur ou tout simplement son état d’être du moment.

Chaque fois que nous étions au restaurant en famille, j’avais du mal à m’intéresser aux conversations des grands et clairement je m’ennuyais, alors je prenais un crayon et je m’amusais à dessiner sur la nappe papier bien blanche du restaurant. La nappe ne me suffisait parfois pas et je demandais des feuilles blanches.

Alors que nous étions dans une sempiternelle réunion de famille dans un restaurant, ce jour là, mon père vint avec un ami à lui. Comme à mon habitude, lasse de ces discussions, je commençais à prendre mon crayon et dessiner sur une nappe papier bien blanche. L’ami de mon père se pencha pour regarder ce que je dessinais. Je trouvais son attitude déplacée parce que je ne voulais pas qu’il s’intéresse à moi. Sauf qu’il regarda mon père et lui dit ; Tu pourrais venir avec ton fils lundi matin dans mon bureau ?

A partir de cet instant, je ne savais pas que mes pas allaient être guidés par ce monsieur et mon père jusqu’a me conduire aux portes ouvertes de l’école Brassard. Et pendant cette visite, j’ai eu un déclic, j’ai su que c’était ça que je voulais faire : m’exprimer a travers les couleurs et les techniques sur l’art graphique.

J’ai dessiné à l’école, mais aussi à la maison, je n’arrêtais pas. J’étais comme possédé par cette magie du dessin et de sa technique.

Nature morte

A l’âge de vingt ans, j’ai pu réaliser mes propres expositions avec toutes mes créations.

Ma première exposition !

La vie est parfois capricieuse surtout lorsque l’on se laisse happer par le temps, les obligations et tous les prétextes pour ne plus rester dans l’insouciance et la légèreté de ma passion. J’ai continué la création mais dans le domaine de l’infographie.

Même si cela faisait partie d’un domaine créatif, je n’arrivais pas à m’y retrouver. En moi, il y avait un manque, un vide et plus les années passaient et plus je sentais ma vie m’échapper. J’avais perdu le sens réel de ma vie, tout se bousculait en moi, toujours à la recherche de quelque chose mais sans pouvoir le définir.

Jusqu’au jour où attablé à une table d’un café avec un expert comptable, on se mit à parler de choses et d’autres. Pudiquement je lui avouais que ma vie ne tournait pas comme je l’avais souhaité et que j’avais l’impression de passer à coté d’un essentiel.

Il m’écouta avec attention et posant une main sur mon bras il me dit : Franck j’ai vécu la même chose que vous dans des domaines différents, et j’aimerai vous parler d’une formation.

J’avais l’impression de faire un bond en arrière à la prononciation du mot « école ». Je l’incitais à continuer dans son partage. A un moment donné je crus avoir perdu le fil de la conversation car je n’ai retenu qu’un seul mot à consonance chinoise et qui pour moi ne voulait rien dire FENG SHUI.

Intrigué je le bardais de questions, j’étais revenu sur l’instant présent et nous avons passé plus de 2 heures à parler de cette philosophie Feng shui.

Deux mois après notre conversation, je m’inscrivais à cette formation qui fut pour moi un nouveau tournant dans ma vie. Toutes mes vraies valeurs reprenaient vie, à nouveau je respirais. Plus j’apprenais cette philosophie, plus je l’appliquai pour moi et plus je me sentais redevenir vivant.

C’était comme si j’avais récupéré les liens qui me manquaient entre mon corps et mon esprit.

Aujourd’hui je mélange mon art avec la philosophie des onze couleurs universelles (FENG SHUI).

ParisCharme européen

Et si j’ose vous partager le déroulé de ma vie, c’est parce que je suis convaincu de ce que le Feng shui peut vous apporter autant qu’il m’a apporté et transformé ma vie.

Personne n’est obligée d’y croire, mais il suffit simplement de savoir que cette philosophie existe et qu’a travers les couleurs que je vous propose, il est possible d'harmoniser une vie ou un lieu, d'une énergie positive.

Je vous imagine facilement en train d’observer un tableau Feng shui et ressentir tout ce que j’ai pu ressentir moi même. Et si cela arrive alors j’aurai atteint mon objectif : redonner un sens à vos propres valeurs.

CONCOURS INTERNATIONAL 2021

Suite au concours du Luxembourg Art Prize, j'ai proposé une œuvre panoramique portant sur l'univers et l'humanité, l'œuvre rassemble les onze couleurs universelles avec comme représentation "Le penseur de Rodin" et  "Le petit Prince de Saint-Exupéry", en pleine conversation sur le devenir de notre planète. Suite à ma participation, j'ai l'honneur d'avoir eu le "Certificat officiel" du jury, en effet, le musée délivre aussi aux artistes participants un certificat officiel, qu’ils soient finalistes ou non, en reconnaissance de leur mérite artistique. Ce certificat est délivré en 9 langues différentes. Il accorde aux artistes qui le reçoivent une reconnaissance et un prestige au niveau international.

Certificat

Concours

Échantillon d'un des onze tableaux présentés :

Bleu

 

MES ŒUVRES TRADITIONNELLES (Techniques : crayon, aquarelle, acrylique, fusain, sanguine,...)

Voici également des exemples de mon savoir-faire traditionnel !